Les Nanos, Kesako ?



Les nanomatériaux désignent des matériaux de petites tailles. Petite taille d’accord, mais à quel point ? Pour y répondre, la Commission Européenne a, en 2011, donner une définition : « On entend par « nanomatériau » un matériau naturel, formé accidentellement ou manufacturé contenant des particules libres, [...] dont au moins 50 % des particules (ce seuil peut être abaissé à 1% dans des cas spécifiques), dans la répartition numérique par taille, présentent une ou plusieurs dimensions externes se situant entre 1 nm et 100 nm » [1]
A titre de comparaison, 1 nanomètre (nm) c’est 10-9 mètre, soit 0,000000001 mètre, soit le rapport entre le diamètre de la Terre et le diamètre d’une bille ! [2]

Les nanomatériaux sont utilisés dans de nombreux domaines car leur petite taille leur confère des caractéristiques propres, tout à fait différentes des mêmes matériaux à taille "normale". Des propriétés telles que superélasticité, ignifugation, catalyse, résistance mécanique, conductivité électrique... ouvrent de nouvelles perspectives en termes de produits et de processus industriels.
Ils se présentent sous des formes variées : nanoplaques, nanofibres, ou nanoparticules.

Où retrouve-t-on les nanomatériaux ?


Les nanomatériaux sont utilisés dans de nombreux produits de consommation. En voici quelques exemples (liste non exhaustive) :

Nano-argent :
Utilisé pour ses propriétés anti-bactériennes dans

  • les produits médicaux (pansements, bandages) ;
  • les cosmétiques ;
  • les claviers d’ordinateurs ;
  • les poignées de portes ;
  • les peintures ;
  • les textiles.

Dioxyde de titane :
Effet protecteur contre les UV, agent blanchissant, "digère" les salissures, les odeurs, les bactéries.

  • produits cosmétiques, notamment la crème solaire ;
  • dentifrice ;
  • revêtements auto-nettoyant ;
  • peintures ;
  • vernis ;
  • comme additif alimentaire (E171).

Nanotubes de carbone :
Augmentent la résistance des matériaux tout en allégeant le poids.

  • piles ;
  • écrans ;
  • transistors.

Nanosilice :
Utilisée pour ses propriétés anti-agglomérantes ou épaississantes dans :

  • les peintures et encres pour les propriétés épaississantes ;
  • les aliments, comme le sel, pour ses propriétés anti-agglomérantes ;
  • la clarification de la bière et du vin ;
  • les produits cosmétiques (crème anti-âge, fond de teint, vernis à ongles, rouge à lèvre...) ;
  • les produits pharmaceutiques ;
  • les dentifrices.

Oxyde de zinc (ZnO) :
Effet protecteur contre les UV, anti-salissure.

  • crème solaire
  • revêtements auto-nettoyant
Pour aller plus loin...
- Nos articles :
Nanomatériaux et santé
Nanomatériaux : réglementation (en construction)

Ailleurs sur le web
- Une mini BD sur les nanos dans les produits du quotidien !
-"Nanotechnologie - Nanoparticules : Quels dangers, quels risques ?" Rapport du Comité de la Prévention et de la Précaution (CPP), 3 février 2020.
- Projet consacré au nanotechnologies (Project on Emerging nanotechnologies) qui contient une base de données de produits contenant des nanoparticules.



rue de Montigny 29 - B 6000 CHARLEROI (Belgium) - + 32 (0)71 300 300 - sante-habitat@espace-environnement.be



logo Espace Environnement et Wallonie