Accueil > Outils de sensibilisation > Fiches > Je peux prévenir le risque d’exposition aux perturbateurs endocriniens dans (...)

Je peux prévenir le risque d’exposition aux perturbateurs endocriniens dans mon logement !



Les perturbateurs endocriniens : un grain de sable dans les rouages….

Les perturbateurs hormonaux ou endocriniens sont l’ensemble de ces molécules naturelles ou artificielles qui peuvent affecter le bon fonctionnement de notre système endocrinien, ce formidable outil de régulation de notre organisme..
De lui dépend le bon déroulement de notre croissance, le développement de nos organes reproducteurs, la qualité de notre sommeil ou de notre humeur... Un grain de sable dans les rouages et cela peut dégénérer en pathologies  : diabète, cancers, diminution de la fertilité ou des capacités intellectuelles, troubles du comportement…. Et c’est bien d’un grain de sable qu’il s’agit puisque les hormones agissent en très faibles quantités directement sur des récepteurs spécifiques, souvent à des moments bien particuliers de notre vie. Les femmes enceintes et le fœtus, ainsi que les enfants et les adolescents y sont particulièrement sensibles.

Des polluants de notre logement.

Les perturbateurs endocriniens s’invitent dans de nombreux matériaux et produits du quotidien. Les plastiques souples (sols vinyles, rideaux de douche, jouets, motifs sur textiles) peuvent libérer des phtalates, les peintures à l’eau des éthers de glycol, les appareils électroniques et de nombreux coussins ou matelas contiennent des retardateurs de flammes. Sans parler du formaldéhyde dans les contreplaqués, le plomb contenu dans d’anciennes peintures que l’on ponce ou encore les biocides utilisés pour lutter contre les petites bêtes. Sans oublier les conservateurs des produits cosmétiques (triclosan ou parabènes) montrés du doigt comme certains contenants alimentaires.

Pour réduire son exposition

Choisissons des ustensiles de cuisine en acier inoxydable, des produits d’entretien ou de beauté les plus simples possibles. Evitons les biocides pour lutter contre les petites bêtes ou de porter des vêtements neufs sans les avoir lavés... Mais surtout en l’absence de système de ventilation, renouvelons l’air de la maison pour évacuer les poussières et les polluants !

Visualiser la fiche : "Je peux prévenir le risque d’exposition aux perturbateurs endocriniens dans mon logement !"

Télécharger la fiche pour impression : "Je peux prévenir le risque d’exposition aux perturbateurs endocriniens dans mon logement !"

Une table ronde réunissant des experts en la matière a permis de construire ensemble le contenu de la fiche. Nous les en remercions.

Ont participé à la table ronde préparatoire à l’élaboration de la fiche :

Table ronde « Les perturbateurs endocriniens dans le cadre domestique : quel impact sur la santé des habitants ? Comment prévenir/réduire son exposition ? » du 5 décembre 2017.

  • Sven ABRAS : Attaché - Cellule Environnement et géomatique - Cabinet de Monsieur Carlo Di Antonio, Ministre de l’Environnement
  • Dr. Annette BORSU : Responsable du Service d’Analyse des Milieux Intérieurs de la Province de Liège (SAMI-Liège), laboratoire de l’Institut E. Malvoz
  • Dr. Denise CARO : Médecin journaliste
  • Carole CHALON : Direction des risques chroniques, Cellule écotoxicologie - Institut Scientifique de Service Public pour un environnement sain et sûr (ISSeP)
  • ULg, Service de Toxicologie clinique, médico-légale, de l’environnement et en entreprise
  • Etienne DELOOZ : Chargé de projet Santé-Habitat - Espace Environnement
  • Marie-Christine DEWOLF : Responsable gestion projet Santé-Environnement Hainaut Vigilance Sanitaire - Hygiène Publique en Hainaut (HVS – HPH)
  • Pol GOSSELIN : Premier attaché - Cellule permanente Environnement-Santé (CPES) - Service Public de Wallonie
  • Françoise JADOUL : Chargée de projet Santé-Habitat - Espace Environnement
  • Dr. Martina KUSKE : Coordinatrice scientifique, Service d’Analyse des Milieux Intérieurs de la province de Luxembourg (SAMI-Lux)
  • Héloïse PAPILLON : Eco-conseillère, ONE (Office de la Naissance et de l’Enfance)
  • Dr. Pascale POURVEUR : Attachée au laboratoire de l’Institut E. Malvoz
  • Pierre RAHIER : Service d’Analyse des Milieux Intérieurs de la Province de Namur (SAMI-Namur)
  • Suzanne REMY : Responsable Cellule Environnement-Santé - Institut Scientifique de Service Public pour un environnement sain et sûr (ISSeP)
  • Nathalie RICAILLE : Secrétaire générale adjointe - Espace Environnement
  • Jean-François RIXEN : Secrétaire Général Ecoconso ASBL
  • Martine RŐhl : Attaché Dossiers REACH, SPF Santé publique, Sécurité de la chaîne alimentaire et Environnement
  • Anne TIMMERMANS : Secrétaire générale adjointe, Espace Environnement
  • Nadine VANDERHEYDEN : Eco-conseillère, ONE (Office de la Naissance et de l’Enfance)
  • Danielle VAN KALMTHOUT : Attachee Studiedienst Gezinsbond vzw
  • Valérie XHONNEUX : Chargée de mission Inter-Environnement Wallonie (IEW)
  • Laurie VANBIERVLIET : Service d’Analyse des Milieux Intérieurs Brabant wallon (SAMI-Brabant wallon)
  • Serge VOGELS : Secrétaire général - Espace Environnement



rue de Montigny 29 - B 6000 CHARLEROI (Belgium) - + 32 (0)71 300 300 - sante-habitat@espace-environnement.be



logo Espace Environnement et Wallonie